L’IGOPP et Lavery Avocats organisent un déjeuner-causerie sur la gouvernance et les parties prenantes

La Cour suprême du Canada, lors de deux jugements, a donné son interprétation du texte de la loi canadienne qui indique que « l’obligation des administrateurs d’agir au mieux des intérêts de la société inclut le devoir de traiter de façon juste et équitable chaque partie intéressée et touchée par les actes de la société ».
Selon la Cour suprême du Canada, les administrateurs doivent agir au mieux des intérêts de la société, ce qui inclut le devoir de traiter de façon juste et équitable chaque partie prenante touchée par les actes de la société. Quelles sont les parties prenantes dont les attentes devraient être prises en compte ? Comment un conseil devrait-il arbitrer entre les intérêts divergents de différentes parties prenantes ? Où se situe l’intérêt des actionnaires en regard des intérêts des autres parties prenantes ? Dans quel intérêt les administrateurs doivent-ils exercer leur pouvoir de gérer les affaires de la société ?

Détails sur l’activité et pour vous inscrire, cliquez ici

Ce contenu a été mis à jour le 23 octobre 2016 à 20 h 08 min.

Commentaires

Laisser un commentaire